Oiseaux et féerie d'Islande en compagnie de Tanguy Dumortier

Issue de l’activité volcanique et sculptée par celle des glaciers, l’Islande offre des paysages parmi les plus époustouflants de la planète. C’est durant le doux été sub-arctique que nous visiterons ce pays fascinant. A cette saison, la floraison bat son plein et les oiseaux sont occupés à nicher dans des sites qui raviront vos pupilles.

L’Islande est une terre très jeune. Située juste au-dessus d’une fissure dans le plancher de l’Océan Atlantique, elle doit son existence aux éruptions de lave. C’est, en fait, un mini-continent en pleine formation. Pour toute personne qui s’intéresse à la géologie, une visite en Islande est donc un « must » absolu. Vous aurez l’occasion, durant ce séjour, de visiter plusieurs sites aussi splendides que surprenants.

Mais l’Islande est également – et peut-être avant tout – un « must » sur le plan ornithologique : l’Islande est une île de marais, d’étangs, de plaines, tous peuplés d’oiseaux nicheurs, et ses nombreuses falaises côtières fourmillent d’oiseaux de mer. On peut, avec un peu de chance, y observer des « spécialités » nordiques comme le Faucon gerfaut, le Lagopède alpin ou le bruant des neiges, ou des espèces nord-américaines comme le Garrot arlequin et le Garrot d’Islande. Le Faucon émérillon sera peut-être également de la partie.

Il existe enfin une autre bonne raison de visiter l’île : les cétacés.

La côte occidentale abrite une belle population de petits rorquals particulièrement peu farouches et qui se laissent observer de près. Depuis quelques années, la baleine bleue, le plus grand animal ayant jamais existé, se montre de plus en plus régulièrement en été dans ces eaux riches, alimentées en nutriments par des courants venus du pôle.

Du tout grand spectacle en perspective !

Photos : Damien Hubaut, André Maernoudt et Colette Berger

Voyage

du 16 Juin 2023
au 28 Juin 2023

Responsable Destination

Contacter Carine

+3271845480

Présente le lundi, mardi de 8h30 à 15h30 et jeudi de 8h30 à 15h00.

Dates & Prix

Prix : 6890 euros par personne
Supplément single: 0 euros

du 16 Juin 2023 au 28 Juin 2023
Durée: 13 jours / 12 nuits

Ce prix comprend
  • Les vols internationaux
  • L’hébergement en hôtels et en chambres d’hôte, en chambre double ( Pas de possibilité de single)
  • La pension complète (boissons comprises, sauf alcoolisées) à partir du soir du jour 1 jusqu’au petit-déjeuner du jour 12 ;
  • L’encadrement par un ornithologue et photographe réputé, ainsi que par un guide / chauffeur islandais (anglophone) compétent en ornithologie ;
  • Les trajets en bus privé ;
  • Excursions en mer pour l’observation des cétacés.
Ce prix ne comprend pas
  • Les boissons alcoolisées ;
  • Les dépenses personnelles ;
  • Les assurances – vivement recommandées (différentes formules possibles en agence) ;
  • Les frais de passeport.

Votre guide

Damien Hubaut

Originaire de Mouscron mais Rebecquois d’adoption, Damien se passionne pour l'ornithologie de terrain depuis l'âge de 14 ans et depuis presque aussi longtemps pour la photographie animalière. Dès son jeune âge, il a été encadré par des experts d’AVES en ornithologie et a très vite progressé par lui-même ; il guidait des groupes de jeunes déjà à l’âge de 17 ans lors de stages Aves. Il s’est spécialisé dans le chant des oiseaux.
Photographe de formation, Damien a trouvé auprès des Cercles des Naturalistes de Belgique (CNB), la possibilité de mettre en pratique ses connaissances photos et ornithologiques ; il a coordonné notamment la formation des Guides Nature à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique durant 33 ans ainsi que des stages photos et d'ornithologie au Centre Marie-Victorin à Viroinval (B) et au Marquenterre (Fr) ; il a collaboré durant 20 ans à la revue « L’Homme et l’Oiseau » de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO).
Il organise, chaque année, depuis plus de 30 ans pour AVES Bruxelles Brabant un cycle de 6 conférences sur l'ornithologie de terrain à Woluwé-St-Lambert et guide un week-end annuel en Zélande (NL) pour cette section du pôle ornithologique de Natagora.
Il organise et a déjà guidé une 70aine de voyages ornithologiques pour Nature et Terroir en Europe et en Afrique : Roumanie (Delta Danube), Espagne (Andalousie), Grèce (Lesbos), France (Vanoise), Ecosse (îles Shetland), Egypte, Sénégal (Djoudj, Sine-Saloum)…
Co-auteur photo d’une quinzaine d’ouvrages sur les beautés architecturales de la Belgique, d’un livre sur l’accueil des oiseaux au jardin et d’un livret sur le Parc Viroin-Hermeton, photographe et chroniqueur pendant 12 ans des émissions radiophoniques "Le Beau Vélo de Ravel", il est aussi consultant occasionnel pour le Jardin Extraordinaire (RTBF).
C'est un guide chevronné aux intérêts multiples, particulièrement attentif et dévoué.

Journalier

Jour 1 : Arrivée en Islande : la péninsule de Reykjanes 
Arrivée à !'Aéroport international de Keflavik. 
Destination Reykjavik, en traversant les paysages lunaires de la péninsule de Reylganes. 
Visite de Krýsuvík, ses fumerolles et solfatares ou encore de Kleifarvatn, l'un des lacs les plus profonds de la région et des falaises aux oiseaux qui bordent les rivages de cette péninsule volcanique. 
Nuit à Reykjavik 

Jour 2 : Côte Ouest : la région de Borgarfjörður
En route vers la région du Borgarfjörður. 
Par un col de montagne, la route permet de rejoindre le Hvalfjördur (le fjord des baleines) et de rejoindre les cascades de Hraunfossar et Barnafoss puis passer près de Reykholt, où vécut au XIIIe siècle le célèbre historien et poète Snorri Sturluson. 
Visite de Deildartunguhver, la source d'eau chaude ayant le débit le plus important au monde avant de rejoindre le littoral Ouest et la région de Borgarnes. 
Nuit dans le Borgarfjörður

Jour 3 : exploration de la péninsule de Snæfellsnes
Départ pour la côte Ouest du pays et la péninsule du Snæfellsnes. 
Falaises, côtes sauvages et fermes isolées dans les grandes plaines sont les paysages qui s'offrent à vous. 
Nombreux arrêts pour admirer les paysages, observer les phoques depuis la plage de Ytri Tunga, aller voir Buõir et son église noire installée en bord de mer, errer le long des récifs de Djúpalónssandur. 
Plus à l'Ouest, découverte du petit port d'Arnarstapi, blotti sous le glacier de Snæfellsjökull, la porte d'entrée du Voyage au centre de la terre de Jules Verne. Les phoques peuvent également être au rendez-vous ! 
Vous passez aussi par Kirkjufell « la montagne-église ». La formation de cette montagne, qui serait le site le plus photographié d'Islande, est le résultat de plusieurs éruptions volcaniques, un «nunatak». 
Nuit dans la région du Snæfellsnes 

Jour 4 : Entre Snæfellsnes et Fjords de l’Ouest : l’île de Flatey
Cette journée est consacrée à rejoindre les Fjords de l'Ouest en passant par le petit port de Stykkishólmur qui jouit d'une situation exceptionnelle sur le gigantesque fjord Breiðafjörður qui sépare le Snæfellsnes des Fjords de l'Ouest. 
Le passage se fait en ferry, et vous aurez l'occasion de faire une petite escale sur la fameuse île de Flatey avant de rejoindre la côte des Fjords de l'Ouest (possible du 7er juin au 37 août au-delà selon les conditions climatiques. Hors saison, il n'y a ni restaurant ni café ouvert) 
En fin d'après-midi, vous arrivez à Patreksfjörður. 
Nuit dans la région de Patreksfjörður 

Jour 5 : A L’ouest de l’Ouest : les Falaises de Látrabjarg
Aujourd'hui est une journée consacrée à l'exploration d'un des endroits les plus connus et les plus étonnants des fjords de l'Ouest : Látrabjarg. Vous êtes alors dans la partie la plus occidentale de l'Europe au sommet des falaises les plus hautes de l'île. 
En dehors de cet aspect géographique, ces falaises accueillent en été l'une des plus grandes réserves ornithologiques d'Islande et d'Europe; les oiseaux sont observables de très près ! C'est aussi l'occasion de découvrir les plages de sable rouge de Rauðisandur et la magie de ces endroits uniques. 
Nuit dans la région de Patreksfjörður 

Jour 6 : Côte Ouest des Fjords de l'Ouest : rallier Ísafjörður 
Vous poursuivez votre exploration des fjords de l'ouest en prenant la route de sa capitale : Ísafjörður. Vous passez par la magnifique cascade de Dynjandi. 
En chemin, vous longez de nombreux fjords, petits villages, et avez la possibilité de profiter de bains chauds naturels. 
À noter que dans cette région sauvage, il n'est pas rare d'y observer des renards arctiques! 
Nuit dans la région de Ísafjörður  

Jour 7 :  Découverte de la réserve naturelle de Hornstandir
La réserve naturelle des Hornstandir est une région unique : tout au nord des fjords de l'ouest, elle effleure le Cercle polaire. 
Accessible uniquement en bateau et sans aucun habitants, la nature y est reine. Cette journée débute par un trajet en bateau. Vous explorez par la suite une zone reculée. Au programme : marche et observation des animaux. Cette région est le paradis des renards arctiques. 
Dîner inclus mais il faut apporter son déjeuner. 
Nuit dans la région de Ísafjörður 

Jour 8 : les côtes ensorcelées d’Ísafjörður à Hólmavík
Vous continuez votre traversée des fjords de l'Ouest vers l'Est, traversée pendant laquelle vous visitez un grand nombre de fjords. 
Vous passez par Hólmavík où vous pouvez vous arrêter pour visiter son musée de la Sorcellerie (les fjords de l'Ouest étaient longtemps réputés en Islande pour leurs sorciers !). 
Nuit dans la région de Hólmavík 

Jour 9 : La côte Ouest la région de Búðardalur
Depuis le petit port de Hólmavík, vous prenez la mer à la découverte des mammifères marins que sont les baleines et les orques. 
Puis vous reprenez la route vers le Sud en admirant une autre particularité de cette région : les rares plages de sable blanc de l'île,. 
Après avoir longé les fjords un à un, vous rejoignez la région de Búðardalur, où Hrafna Floki, le viking ayant donné son nom à l'Islande s'est installé. 
Ce sont aussi les terres d'Eirik le Rouge, le célèbre viking qui colonisa le Groenland. 
Nuit dans la région de Búðardalur 

Jour 10 : Le Cercle d’Or
En route pour trois des sites les plus fameux du Pays réunis dans le Cercle d'Or en commençant par la faille de Þingvellir, où l'on peut apercevoir à ciel ouvert les fameux phénomènes de divergence des plaques eurasienne et nord-américaine et dans laquelle se trouve un magnifique lac où il est possible de plonger. Þingvellir est aussi un haut lieu historique, parce que la faille a abrité pendant près d'un millénaire le Parlement islandais qui se réunissait annuellement, de 930 à 1799. 
Ensuite, vous rejoignez le site de Geysir, ses sources chaudes et son geyser Strokkur, où vous découvrez une des facettes les plus impressionnantes de l'Islande, pays au volcanisme actif. 
Enfin, vous allez voir l'impressionnante cascade de Gullfoss se trouvant sur la rivière Hvítá (les eaux blanches), l'une des nombreuses rivières glaciaires que compte le pays. 
Nuit dans la région du Cercle d'Or 

Jour 11 : Cascades, volcans et glaciers du Sud
Aujourd'hui, vous atteignez la région Sud et sa large diversité de vues grandioses. 
Découverte des deux majestueuses cascades Seljalandsfoss et Skógafoss (derrière laquelle on peut marcher), du célèbre volcan Eyjafjallajökull et du glacier Mýrdalsjökull, sur le volcan Katla. 
Vous passez par le petit village de Vík et ses immenses plages de sable noir. 
Puis votre itinéraire se poursuit à travers d'immenses champs de lave, témoins d'une des plus grandes éruptions volcaniques de l'île, celle du Laki en 1783 qui part sa puissance aurait provoqué plusieurs années sans été en Europe et aurait été l'une des causes de la Révolution française. 
Nuit dans la région de Kirkjubœjarklaustur 

Jour 12 : Parc National du Vatnajökull & icebergs à Jökulsárlón
Journée exceptionnelle autour du plus grand glacier d'Europe où trône le point culminant de l'Islande, Hvannadalshnjúkur (2110 m). 
Promenade dans le parc naturel du Vatnajôkull, à Skaftafell, point de départ de nombreux itinéraires de marche. 
Puis balade près du lagon glaciaire du Jökulsaelon pour découvrir le spectacle incroyable des icebergs qui craquent, fondent et, portés par la marée, cherchent la sortie vers la Mer. Phoques et loutres pointent régulièrement le bout de leur nez ... 
Vous rejoignez ensuite la côte et embarquez dans la remorque d'un tracteur pour observer les oiseaux marins et la faune maritime depuis des endroits non accessibles autrement. 
Nuit dans la région de Kirkjubœjarklaustur  

Jour 13 : La côte Sud & retour à Reykjavik
Aujourd'hui, vous retournez vers Reykjavik en parcourant la région Sud. 
Vous vous arrêtez près des falaises de Dyrhólaey, abri protégé d'une multitudes d'oiseaux sur l'île, et son point de vue sur les interminables plages de sable noir, ainsi qu'à Reynisfjara, où les vagues viennent lécher des magnifiques colonnes de basalte. 
Retour en fin d'après-midi dans la capitale, vous pourrez vous imprégner de la vie culturelle, vous baigner dans les eaux naturellement chaudes des piscines de Reykjavîk, ou encore faire un petit peu de shopping dans les boutiques du centre ville. 
Nuit à Reykjavik 

Jour 14 : Départ de Reykjavik & vol retour 
Petit déjeuner à l'hôtel et transfert vers l'aéroport international de Keflavik. 

Infos pratiques

Hébergement En hôtels et en chambres d’hôtes, en pension complète et en chambres doubles (sanitaires privatifs)

Déplacement : Avion, bus de location et bateaux

Groupe : maximum 15 personnes

Formalités pour les voyageurs belges : carte d’identité ou passeport en cours de validité.

Pour les autres nationalités : consulter les autorités compétentes.

Assurance : Nature et Terroir recommande de souscrire à une assurance soins de santé / rapatriement. Différentes formules sont proposées en agence (nous consulter).

Condition physique / santé : Promenades sans difficulté particulière, capacité à s’adapter à une clarté permanente, résistance au mal de mer pour les sorties en bateau.

A emporterBonnes chaussures de promenade, vêtements pour faire face aux 4 saisons (météo très changeante) : légers, ainsi que chandails et imperméable, jumelles et longue-vue, appareil photos, petit sac à dos, casquette et lunettes solaires, couronnes islandaises pour les boissons et dépenses personnelles.

Bon à savoir :

Le programme n’est pas contractuel. Son déroulement pourra être modifié par le guide en fonction des conditions de terrain ou des opportunités. Certaines activités pourront être déplacées dans le temps ou remplacées par d’autres.

Voyager en Islande ne représente pas de risque spécifique. Il y a néanmoins lieu de tenir compte du risque, qu’on ne peut jamais exclure, d’une éruption volcanique.

Compensation carbone : Il vous est loisible de compenser les émissions carbone émises à l’occasion de votre voyage. Une procédure existe—très simple et peu onéreuse. Nous consulter pour plus d’infos.

Les prix de ce circuit peuvent être modifiés en fonction des prix de vols que nous obtiendrons lors de votre inscription. Plus la date de départ est proche et plus il est difficile d’obtenir des tarifs intéressants. Nous vous recommandons donc de VOUS INSCRIRE LE PLUS TOT POSSIBLE afin d’éviter le désagrément d’une importante majoration de prix.

* ATTENTION : NATURE et TERROIR se réserve le droit, selon ses conditions générales de vente, de revoir son prix en cas de fluctuation importante des devises ou des tarifs de transport.

Attention : afin de permettre un coût raisonnable à ce voyage, nous prenons le parti de le garantir à partir de 10 inscrits. En-deça de cette limite minimum, il pourrait éventuellement être garanti mais moyennant un supplément (à évaluer en fonction du nombre d’inscrits), ce dont vous seriez bien évidemment tenus informés préalablement, pour accord de votre part.

En outre, les compagnies aériennes appliquent régulièrement un supplément de facturation pour le fuel (après réservation des places), supplément que nous serions contraints de répercuter sur le prix du séjour.

Compensation carbone : Il vous est loisible de compenser les émissions carbone émises à l’occasion de votre voyage. Une procédure existe—très simple et peu onéreuse. Nous consulter pour plus d’infos.

 

 

Responsable destination

Abonnez-vous à notre Newsletter

pour recevoir nos offres

Je m'inscris